Audit opérationnel : Entrepreneuriat, gouvernance et performance

$35.00

L’audit, autant une démarche qu’une fonction, tel que cet ouvrage aborde, est un outil de management qui s’applique aussi bien à la gestion stratégique qu’aux processus et systèmes de contrôle et de pilotage.
L’audit est un des domaines dans lesquels l’alliance de la rigueur conceptuelle, académique, et de la pratique permet de progresser, de systématiser, de construire.
Ainsi conçue, l’approche de l’audit proposée dans cette troisième édition profondément remaniée offre à l’auditeur une démarche structurée, à l’entrepreneur des axes de réflexion, au manager des critères de jugement, de maîtrise des opérations et d’auto-évaluation, et à l’étudiant une synthèse dense, vaste de ce qui fait la qualité des processus de gestion.
Jean-Charles BÉCOUR, docteur en Stratégie et Management des Organisations, a exercé les fonctions d’audit manager pendant plus de vingt ans dans un des tout premiers groupes multinationaux, dans des horizons culturels multiples. Premier président fondateur et fondateur de l’Institut français des auditeurs et consultants internes (IFACI), il a toujours lié vie professionnelle et enseignement (Université Paris-Dauphine, réseau des IAE, Écoles de commerce. Conservatoire des arts et métiers).

Henri BOUQUIN, diplômé d’HEC et docteur d’Etat, est professeur de sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine. Il consacre son activité aux dispositifs de pilotage et de contrôle des entreprises : audit opérationnel, contrôle de gestion, systèmes de comptabilité de gestion.

Catégorie :

Description

Extrait

Les différents niveaux d’audit

L’audit opérationnel reste un concept flou dans l’esprit de beaucoup. Certains l’assimilent à l’audit interne, d’autres estiment qu’il n’a qu’un objet limité : l’examen des opérations courantes, ou encore celui des tâches routinières remplies par les différentes fonctions de l’entreprise. On lui reproche alors de se focaliser sur le détail, d’oublier l’essentiel, de délaisser la gestion ; on propose ainsi de lui adjoindre un audit de direction, un audit de management, un audit de gestion. D’autres vocables circulent : audit des performances, audit d’efficience, audit intégré, audit plus, vérification intégrée, audit total, etc.
Il faut reconnaître que le terme même d’audit est parfois galvaudé, ce qui ne contribue certainement pas à clarifier les concepts. Le fait n’est pas sans relation avec l’imprécision de la notion d’audit opérationnel, qui fait courir le risque d’un certain laxisme quant aux méthodes que ce type d’audit peut employer. Facteur supplémentaire de confusion, certaines firmes de conseil habillent cette activité traditionnelle du vocable d’audit, qu’elles jugent sans doute porteur de connotations favorables, sinon gage d’une rigueur dont elles pensent ainsi mieux convaincre leurs interlocuteurs. Le fait que de nombreux professionnels d’entreprise habillent toute étude mettant en jeu des processus d’analyse critique, en quelque circonstance que ce soit, n’est sans doute pas étranger aux pratiques de leurs confrères libéraux, et en tout cas démontre le besoin de clarification sur le mot audit.
Il est donc nécessaire de faire le point, dans ce premier chapitre, sur les concepts et sur les acteurs mis en jeu par les missions d’audit opérationnel.

1. L’audit

1.1. Définition

Toute organisation, c’est-à-dire tout ensemble de personnes réunies pour poursuivre un but collectif, repose sur l’existence de processus et de dispositifs qui visent à orienter les activités de ces personnes.
Un processus est une séquence d’activités : par exemple celles qui sont prévues pour que les factures dues aux fournisseurs soient réglées, pour que les budgets soient établis, pour que les produits soient fabriqués, livrés à temps, pour que les résultats soient obtenus conformément aux plans, etc. Un processus associe étroitement et de manière indissociable des opérations physiques et le recours à des systèmes d’information : aucune action n’est entreprise sans le concours d’une information rétrospective, présente ou prévisionnelle, même élémentaire.
Les processus sont d’autant mieux effectués que des dispositifs adéquats viennent les appuyer, les canaliser, les garantir, bref, en assurer la maîtrise, le contrôle. De tels dispositifs, habituellement désignés sous le vocable générique de systèmes, sont divers : des règlements, des systèmes d’infor­mation, des procédures, des objectifs individuels ou collectifs, une structure organisationnelle, la définition des tâches, des postes, des modalités de recrutement, etc. Un signe doit être relevé : la dénomination de cet ensemble de processus et de dispositifs n’est pas unanimement reconnue ; on parle d’organisation, d’organisation administrative, de contrôle interne. Nous ne trancherons pas ici ce débat, qui sera évoqué au chapitre 2.

Présentation de l’éditeur

L’audit, autant une démarche qu’une fonction, tel que cet ouvrage aborde, est un outil de management qui s’applique aussi bien à la gestion stratégique qu’aux processus et systèmes de contrôle et de pilotage.
L’audit est un des domaines dans lesquels l’alliance de la rigueur conceptuelle, académique, et de la pratique permet de progresser, de systématiser, de construire.
Ainsi conçue, l’approche de l’audit proposée dans cette troisième édition profondément remaniée offre à l’auditeur une démarche structurée, à l’entrepreneur des axes de réflexion, au manager des critères de jugement, de maîtrise des opérations et d’auto-évaluation, et à l’étudiant une synthèse dense, vaste de ce qui fait la qualité des processus de gestion.
Jean-Charles BÉCOUR, docteur en Stratégie et Management des Organisations, a exercé les fonctions d’audit manager pendant plus de vingt ans dans un des tout premiers groupes multinationaux, dans des horizons culturels multiples. Premier président fondateur et fondateur de l’Institut français des auditeurs et consultants internes (IFACI), il a toujours lié vie professionnelle et enseignement (Université Paris-Dauphine, réseau des IAE, Écoles de commerce. Conservatoire des arts et métiers).

Henri BOUQUIN, diplômé d’HEC et docteur d’Etat, est professeur de sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine. Il consacre son activité aux dispositifs de pilotage et de contrôle des entreprises : audit opérationnel, contrôle de gestion, systèmes de comptabilité de gestion. Acheter ce livre sur Amazon.

Produits

Go to Top